Propositions pour une Présidentielle

Publié le par Joldtime

 

Les propositions de  déclaration de  guerre à l'injustice pourraient être des propositions pour présidentiables. Elles sont pour le moment de simples idées dans l'air du temps qui devraient être capturées par le ou la futur élu ! Voici quelques petites synthèses pour quelques 5 grandes idées.

Proposer un revenu maximun acceptable

 Afin de ne pas encourager les  différences de salaires trop importantes mais aussi de ne pas décourager les bas salaires, bref pour éviter trop d'écart dans la rémunération du travail , Patrick Viveret conseiller à la Cour des comptes propose de  concevoir un revenu maximun acceptable. Il s'appuie notamment sur l'avis du célèbre constructeur d'automobile  Henri Ford qui considérait qu'une entreprise est en danger lorsque l'échelle des salaires dépasse de 1 à 10 ! Cette mesure devrait permettre selon lui une meilleure allocation de ressources à des causes d'utilité sociale.

Encourager la dépossession volontaire

L'essentiel du patrimoine français est détenu par les plus de soixante ans !  Aussi Le journaliste François Witt propose pour les personnes agées qui auraient le moyen de le faire transformer en rente annuelle l'argent épargné sur la consommation . Ce capital serait reversé à un organisme ou à la personne de son choix, ce qui permettrait là aussi selon l'auteur de réallouer les ressources en fonction d'utilité sociale, mais aussi de réduire les tensions entre les générations. l'Etat pourait accompagner ce mouvement par la suppression des droits de donation.

Encourager les micro entreprises

Le dernier prix Nobel de la paix  est "l'inventeur" du micro crédit.  L'idée de base est que les gens pauvres sont créatifs et entrepreneurs, mais ils n'ont pas accès au capital minimal pour prendre des initiatives. Aussi pour Maria Nowak , fondatrice en France de l'association pour le droit à l'initiative économique (A.D.I.E) ce type de prêt à des personnes chômeurs ou allocataires du RMI est efficient ! les 42 000 prêts effectués par son association ont été remboursés à 97 % . Et l'insertion du public qui s'engage dans ce dispositif est exemplaire, il atteint les 75%. Pour parfaire ce type d'action , il est aussi nécessaire d'adapter la fiscalité et les charges sociales à la micro-taille des entreprises !

Le service civique comme devoir

L'appel pour un service civique obligatoire par le journal "la Vie" a recueilli le consentement de 444 parlementaires et de 10000 citoyens, ainsi que l'encouragement du réseau associatif. L'idée de départ est de briser le ghettos, faire en sorte que tous les jeunes de toutes les catégories sociales puissent se rencontrer ! L'obligation ou le devoir du service civique étant l'envers des droits du citoyen ! Dans ce projet la société toute entière peut être partie prenante en donnant la possibilité aux jeunes de s'engager et de faire des projets dans un cadre à haute valeur ajoutée d'un point de vue social !

Mettre en place un dividende universel

Tout pays crée de la richesse, pour une part collective et patrimoniale, pour une autre part individiduelle, l'idée des tenants de  cette proposition de dividende universel ou de revenu de citoyenneté et de verser à chaque citoyen un revevu de base calculé à partir de la richesse du pays ! Pour la France il s'éleverait selon les estimations économétriques à environ 330 € par mois par personne de la naissance à la mort.  Ce dispositif permettrait de sortir des trappes à chômages, mais aussi d'éviter l'accroissement des travailleurs pauvres et encouragerait l'iniative créatrice sur le plan  économique et social. Ce disposition existe déjà en Alaska et au Brésil pour les plus pauvres.

Encourager la loi d'Initiative  citoyenne

Selon le consultant Pierre  Larroutouru,ce projet permettrait de réveiller la France  et d'"oxygéner la vie démocratique" . Inventer du neuf c'est donner du pouvoir à la société civile, aux citoyens aux réseaux de volontaires, aux forces vives du pays. L'idée étant de donner à étudier par le Parlement tout texte proposé par une association ou un syndicat et ayant plus de 300 000 signatures. Si dans les deux ans qui suivent la proposition de loi n'est pas votée, le réferendum devient obligatoire. L'Education, la recherche, le développement, le logement, mais aussi tout autre sujet d'intérêt citoyen pourrait être évoqué pour redonner vie à une citoyenneté active !

( A lire : journal La vie; semaine du 23 novembre 2006.)

 

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article