Le plus beau cadeau que l’on puisse faire à un enfant !

Publié le par Joldtime

 

Apprendre à se connaître

 

Pour l’essentiel, " la seule chose " que vous devriez faire assidûment est de leur enseigner à se connaître et à choisir leur propre destinée, leur chemin qu’ils suivront ; leur enseigner à se regarder à se comprendre et à vouloir ce qu’ils souhaitent être. C’est infiniment plus important que de leur enseigner ce qui s’est passé sur terre dans les époques antérieures, ou même de savoir comment la terre s’est formée, ou même… vraiment toutes sortes de choses qui sont tout à fait nécessaires comme base si l’on veut vivre une vie ordinaire dans le monde, car si l’on n’a pas ces connaissances on sera immédiatement déconsidéré intellectuellement : "  Oh, c’est un imbécile, il ne connaît rien ".

Mais cependant à n’importe quel âge, si l’on est studieux et que l’on a la volonté de le faire, on peut aussi prendre des livres et travailler ; on n’a pas besoin d’aller à l’école pour cela. Il y a suffisamment de livres dans le monde pour vous enseigner ces choses.

 

 

C’est une richesse inestimable pour tout être humain d’avoir appris à se connaître soi même et à être maître de soi Se connaître signifie connaître les motivations de ses actions et réactions, le pourquoi et le comment de tout ce qui arrive en soi. Se maîtriser soi-même signifie faire ce que l’on a décidé de faire, ne rien faire d’autre que cela, ne pas écouter ou suivre ses impulsions, désirs et fantaisies …

Le plus beau cadeau que l’on puisse faire à un enfant serait de lui enseigner à se connaître et à être maître de lui-même.

 

 

Aimer apprendre est le plus précieux cadeau que l’on puisse faire à un enfant, d’apprendre toujours et partout.

 

On devrait apprendre aux enfants

 

  1.  

  2. à ne pas mentir, quelles que soient les conséquences ;
  3.  

     

  4. à contrôler leur violence, leur rage ou leur colère.
  5.  

Si ces deux choses peuvent être faites, on peut les conduire jusqu’à la super-humanité.

 

Il y a cette idée qu’en cassant les conventions, les restrictions l’on se libère des limitations de l’humanité ordinaire. Mais c’est faux.

 

C’est l’accomplissement de ces deux choses qui rendront possible d’être ce que l’on peut appeler " un superhomme ", ne pas mentir et se contrôler.

Une dévotion complète au divin est la dernière condition mais d’abord il faut accomplir ces deux choses.

 

Les choses à enseigner à un enfant.

 

  1.  

  2. la nécessité d’une absolue sincérité
  3.  

     

  4. la certitude de la victoire finale de la vérité
  5.  

     

  6. la possibilité de la volonté de progresser.
  7.  

 

La bonne humeur, la loyauté, la véracité, la patience, l’endurance, la persévérance, l’équanimité, le courage, la gaîté.

 

Ne pas traîner de fardeau

Pour les enfants, précisément parce qu’ils sont des enfants, le mieux serait d’installer en eux la volonté de conquérir le futur, de toujours regarder en avant et de vouloir bouger aussi vite que possible vers … ce qui sera, mais sans traîner derrière eux le fardeau, le boulet dont le poids accablant du passé. Ce n’est que lorsque l’on est très haut en conscience et en connaissance qu’il est bon de regarder en arrière pour trouver les points où le futur commence à apparaître.

Quand on peut regarder le tableau en entier, quand on a une vision très globale, cela devient intéressant de savoir ce qui se réalisera plus tard, à partir de ce qui a été annoncé auparavant, de la même manière que Sri Aurobindo expliquait que la vie divine se manifesterait sur terre, parce qu’elle est déjà involuée dans les profondeurs de la matière ; de ce point de vue, il est intéressant de regarder, en arrière ou au dessous -non pas pour savoir ce qui s’est passé, ou pour savoir ce que les hommes ont su : ceci est absolument inutile.

On devrait dire aux enfants ! Il y a deux choses merveilleuses qui vont se manifester, préparez vous à les recevoir. Alors si ils veulent quelque chose un petit peu plus concret et plus facile à comprendre, vous pouvez leur dire ! Sri Aurobindo est venu pour annoncer ces choses ; quand vous serez capable de les lire, vous comprendrez. Ainsi leur intérêt et leur désir d’apprendre s’éveillent.

 

 

 Mère

 

 

 

 

Publié dans sciences humaines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article