Naccache : Freud découvre la conscience

Publié le par Joldtime

La vulgate "psy" nous a appris que Freud avait fait émerger le continent de l'inconscient, pourtant le jeune neurobiologiste Lionel Naccash nous fait comprendre que ce  que Freud nous aurait fait vraiment découvrir c'est la conscience comme construction de fictions ! A cet égard le travail du psychanalyste est de faire construire du sens  au patient par rapport à ce qu'il raconte. Bref, c'est une posture interprétative où la conscience est première ! Peu importe si ce qui est  raconté est vrai ou faux , ce qui compte, c'est  de donner la capacité au  sujet  de déployer de la narration  pour produire du sens. Bref, le travail porte pour l'essentiel sur des fictions afin d'en évaluer leur  degré de" pathogénéité". Si elles sont maladives ses fictions doivent être déplacées par l'analyse. Par sa capacité à s'approprier ses ressources fictionnelles l'analysant pourra se donner de la liberté dans ses actions et ses pensées

Dis moi comment tu te racontes, je te dirais qui tu es !

 Le syndrome de Korsakoff est la maladie du patient amnésique qui faute de se rappeler de ses actions va inventer un fait divers quelconque sur ce qu'il  était supposé faire.Cette pathologie met en exergue nos capacités à nous raconter de façon plus ou moins fictionnelle. Dans ce cas si, cette capacité n'est que fiction, dans les cas les plus ordinaires, elle est contrainte par le réel. C'est ce qui fait la différence entre le pathologique et le neurologiquement sain :  cette capacité à se confronter avec le principe de réalité. Nous sommes donc des passeurs de temps à bâtir des fictions, auxquelles nous croyons plus ou moins : trop y croire est dangereux , ne pas suffisamment y croire est peu constructif !

Travailler sa conscience pour mieux capter l'inconscient !

 A cet égard la conscience est toute puissante : faire surgir l'intuition "inconsciente" est un long travail de la conscience ! Ainsi on n'a jamais vu une idée mathématique originale surgir chez un boucher ou même chez un musicien ! Bref travailler sa conscience c'est aiguiser son inconscient, pour mieux manipuler nos fictions donc accroître notre part de liberté ! Etre conscient, c'est construire du sens afin d'optimiser la "gouvernance" de nos comportements et décisions .

(A lire: Lionel Naccache. Le nouvel inconscient. Freud, Christophe Colomb des neurosciences. odile jacob.)

Publié dans sciences humaines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KLEIN 05/01/2007 14:44

 Par cet article on prend encore plus conscience du fait que la psychanalyse n\\\'est pas une science, mais une technique et surtout un art en permanente évolution.
 Mais quelles que soient les écoles pychanalytiques ( Freud, Jung, Lacan etc... ), les découvertes de la neurobiologie qui valident ou invalident partiellement cette discipline, le véritable maître de la " talking cure " n\\\'est autre que Jésus-Christ : dans la liturgie, n\\\'est-il pas par le centurion romain à l\\\'attention de celui-ci : " Dis seulement une parole & je serai guéri " ?