Tchernobyl : la défaite de la santé publique

Publié le par oldtime

enfants-tcherno1.jpeg

Près de vingt ans après le drame de l'explosion du réacteur nucléaire en  ukraine, le bilan en terme de santé publique reste à faire. Alors que le réacteur a été fermé en 2000, il reste toujours une possibilité d'explosion  : le magma  radioactif constitué de poussière et d'eau contaminée  est toujours vivant. Les travaux de consolidation ne seront pas achevés avant 2008. Les territoires russes, ukrainiens, et biélorusses proches du réacteur restent largement contaminés.

Huit millions de personnes contaminées, mais non suivies

Huit millions de personnes sont concernées par la contamination des radios nucléides, cependant leur suivi et l'impact en terme de santé public n'est pas assuré.On apprend seulement aux habitants à minimiser la contamination des aliments. En effet toute la chaîne alimentaire ayant été touchée par la radioactivité.

600 pages = 56 mort !

Un rapport de l'Onu de 600 pages,  évalue le bilan meurtrier à 56 morts (pompiers et secouristes). Le rapport écrit par l'agence internationale pour l' énergie atomique (AIEA), manquerait par définition d'objectivité ! Le français Roland Desbordes président de la commission de recherche et d'information indépendante sur la radioactivité (Criirad) estime  que " la signature du rapport par l'organisation mondiale de la santé n'a aucune valeur, l'OMS ne faisant que suivre les recommandations de l'AIEA !" Au ministère ukrainien de la santé, on évoque 14 000 morts dûs à la catastrophe alors que près de 800 000 personnes ont travaillé à sur le site après le drame , un quart desliquidateurs ont été mesurés. Les autres sont dans la nature ou ailleurs : ils venaient de toute  l'ex-URSS. Et dans tous les cas seuls les cancers de la thyröide ont été mesurés : ils sont curables ! Pour ce qui concerne la France, une étude a été mené en Corse, où le "nuage" est passé,  l'incidence des cancers de la thyroïde  est de trois fois supérieur à celle du continent !. En Ukraine un nouveau projet de centrale nucléaire est à l'étude .... l' Economie est toujours plus puissante que la santé surtout lorsqu'elle est "publique" ! ( A lire articles de Laure Noualhat. Libération;  Terre : 26/04/05. 8/09/05).

 

Publié dans science

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article