Kyoto la Chine et l'or noir : la relance du complexe nucléaire

Publié le par oldtime

La raison écologique : Lutter contre la menace du déréglement climatique mondial  tel est l'enjeu en 1997 du protocole de Kyoto qui oblige ses signataires à baisser les émissions de CO2  par rapport à 1990, ceci entre 2007 et 2012. Dans cette perspective il est nécessaire de relancer l'industrie nucléaire qui produit de l'énergie sans émission de CO2. Le combat écologiste favorise donc l'énergie nucléaire, qui produit actuellement 17% de l'énergie mondiale. (moins que l'énergie hydraulique et beaucoup moins que le charbon).

La raison révolutionnaire : Les chinois fabriquent des slips et des soutiens gorges, et ils ont aussi besoin d'énergie à Gogo pour alimenter leur révolution économique, d'ici 2020 ils devraient construire 20 centrales nucléaires ! Les Français (le constructeur Areva) sont sur les rangs pour conquérir ce nouveau marché, mais aussi les Américains et les Russes ! Dans tous les cas la Chine prévoit de doubler sa consommation de charbon (facilement disponible et bon marché)  pour produire de l'électricité. Freiner la hausse de C02, c'est donc pour eux construire des centrales nucléaires !

La raison  de l'or noir :  L'augmentation du prix du pétrole est la troisième raison pour laquelle l'industrie nucléaire tend à se développer, si celui-ci se maintien dans les environs de 50 dollars le baril, il n'y aurait pas péril en la demeure, mais s' il devait atteindre les 300 dollars comme le pense les plus pessimistes, alors il y aurait le feu à la maison ! Dans tous les cas, la pénurie d'or noir ne peut que faire progresser l'industrie de l'uranium.

Dilemne de L'Histoire : Un slip chinois vaut-il 20 centrales nucléaires françaises ? : qui vivra, Areva ! (A lire :  La tribune : lundi 16 mai 2005).

Publié dans science

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article